L’Amour selon Platon – La Caverne de l’Esprit #6

dans le Le banquet de Platon

texte majeur de la philosophie

la première définition de l’amour

c’est qu’on désir se que l’on a pas 

Socrate évoque qu’en quête d’éternité 

L’amour recherche le beau la beauté 

pour réalisé ça propre perfection 

 

 

Traduction

bonjour chers troglodytes c’est quoi

l’amour on pourra faire du

saint-augustin et dire si on ne me le

demande pas je le sais mais si on me le

demande

là je ne sais plus mais que veut dire

aimer et que produit l’amour c’est vrai

que aujourd’hui ça peut sembler une

question superflue mais au contraire il

me semble que c’est une question sont

des interrogations que l’on doit ce se

reposer nouvellement afin d’en tirer des

leçons

la question de l’amour se trouve au

fondement même de la philosophie à

travers une oeuvre en particulier qui le

banquet de platon

le

mais

donc

platon on ne présente pas il a été

l’élève de socrate il a vécu à athènes

entre le cinquième et le ivème siècle

avant notre ère où il a fondé l’académie

et c’est l’un des pères de la

philosophie du moins en occident

le banquet c’est le récit d’une fête où

chacun des convives après avoir bien

mangé et bien bu commence à discourir

sur le thème de l’amour socrates et le

dernier à intervenir et la vision

platonique de l’amour se dit à travers

les lèvres à travers la bouche de

socrate qui questionne agathon l’un des

convives au moyen du raisonnement

dialectique afin de le mettre devant ses

propres contradictions

ils s’accordent sur une première

définition assez général de l’amour en

disant que l’on désire ce que l’on n’a

pas on va aimer aussi ce que l’on trouve

beau pour l’acquérir la première

définition de l’amour et amis l’amour

comme la recherche du beau face à cette

définition socrates amène agathon a

constaté qu’elle comporte plusieurs

paradoxes si l’amour et la recherche du

beau l’amour et donc des nuées de beauté

l’amour et donc les c’est à ce moment

que socrate commence à délivrer

l’enseignement qui viennent une

prophétesse d’une prêtresse dont on a

assez peu d’informations diotime si

l’amour désir le bourg où le bien il en

est pas pour autant mauvais ou les ce

n’est pas non plus nous dit socrate un

grand dieu c’est-à-dire un dieu comme le

personnifie et ross

c’est au contraire un démon entendre au

sens de socrate qui est celui d’un

esprit par messager d’un véhicule qui

permet de communiquer et de faire la

liaison entre les dieux et les hommes

partant des hommes et celle vent

jusqu’aux dieu car les dieux ne se lit

pas aux hommes c’est parler des hmong

munich qu’ils sont en lien avec eux

l’amour pour les dieux c’est l’amour du

bien du beau ils sont toujours et

continuellement dans cet état dans cette

sphère t’annoncer dans cette perfection

même si les hommes ne sont pas dans cet

état de perfection ce n’est pas pour eux

un processus fini c’est au contraire une

poursuite continue elle c’est une

tension vers nous en cela pour socrate

le véritable amour n’est pas la

possession du beau mais sa création

perpétuelle l’amour comme enfantement

dans la beauté est un point central est

très important dans la philosophie de

platon et même dans la philosophie

occidentale en général

aimer c’est donc moins posséder le beau

que de tendre vers lui et ainsi le

produire dans un mouvement continu

d’amour pour platon l’homme participe à

l’immortalité

en s’unissant à la femme est assise

propre mans et tous deux vont enfanté

vont avoir des descendeurs qui vont

pouvoir poursuivre ce grand cycle

d’amour mais on participe aussi à

l’immortalité en engendrant des oeuvres

quelle qu’elle soit bref en tendant vers

la beauté ce qui est l’amour on

participe à l’éternité et on touche là

quelque chose d’un ordre supérieur de

l’ordre des essences les essences sont

ces vérités intemporel parfaite sans

commencement ni fin et qui ordonne le

monde qui le met en ce sens c’est

d’ailleurs pour socrate à ce moment dans

la contemplation des essences par la

participation à l’amour que notre vie

prend sens car l’enfantement dans le

beau nous rend joyeux heureux satisfait

comble et bien pas concrètement qu’est

ce que ça nous apporte et bien l’amour

que l’on peut se porter à soi même c’est

vouloir se rendre beau bien bon

s’étendre sans cesse vers notre propre

perfection ce n’est pas là simplement

quelque chose de l’ordre de l’égoïsme

l’amour est quelque chose de

au contraire aujourd’hui ne pas s’aimer

ne pas aimer en général c’est se couper

de notre nature qui est essentiel divine

éternelle c’est ne pas tendre vers notre

propre beauté vers notre propre

réalisation et perfection et c’est donc

s’oublier et se diviser car aimer

s’étendre vers le beau le bourg en

général et lebron ou ses enfants tc

produire ce beau ça c’est l’acte d’amour

c’est réalisé c’est enfanté cette beauté

qui est en nous pour nous et aussi à

l’extérieur de nous voilà sur turbo dit

ce que j’avais envie de partager

aujourd’hui au sujet de l’amour chez

platon on peut se demander si cet amour

nous fait participer aux essences ne

serait pas la clé n’ouvre la porte

secrète de la caverne de l’esprit mais

ceci c’est à vous de le découvrir

voilà si vous avez aimé cette vidéo

vraiment n’hésitez pas à la commenter

elle a partagé à la diffuser à la re

regarder et moi je vous dis à très

bientôt

 

shares