Amour Vs attachement

l’attachement est une bonne chose 

tant qu’il n’y a pas de résistance

et qu’il ne se manifeste autre que

dans un besoin de sécurité.

on remarque 4 liens attachement

le sécure autonome l’évitant solitaire

l’ambivalent vigilant et le désorganisé 

dans les deux sens la fusion 

peut être vécu de manière positive 

 

Traduction

 

 

 

bonjour aujourd’hui nous allons parler

d’amour et comment parler d’amour sans

parler des poules et de leurs voeux

observons un oeuf un oeuf est

incontestablement composée de deux

éléments

leblanc qui est essentiellement de l’eau

et le jaune qui sont les nutriments

nécessaires au foetus qui va se

développer à l’intérieur de l’ofs

ces deux composants sont totalement

différents et pourtant indissociable à

l’idée qu’on se fait d eux est bien pour

l’amour ça devrait être pareil et

pourtant autant l’histoire et la

littérature des hommes fait la part

large et belle voire exclusive à l’une

des composantes de l’amour à savoir

l’affection autant ne parle quasiment

jamais de la seconde partie qui est

l’attachement pire on les confond la

plupart du temps alors qu’à l’image du

blanc jaune de l’affection et

l’attachement sont totalement différents

observons les différences entre

l’infection et l’attachement chez les

adultes

l’affection est un continuum qui va de

l’amitié à l’amour mais globalement que

ce soit une légère infection pour un

accueil qui nous plaît ou un amour

profond pour son enfant

cela relève de la même énergie de vie

c’est juste vécu avec beaucoup plus

d’intensité

l’affection est différent de

l’attachement et par bien des aspects

les deux se complètent ou parfois même

s’opposent l’attachement correspond à

des notions de sécurité de possession

voyons les différents aspects de

l’infection en tout premier l’affection

vient de nous nous avons de l’infection

pour les autres

et dès le plus jeune âge c’est inné il

n’y a pas de limite

on peut aimer beaucoup de personnes

d’objets même des idées éprouvé une

réelle affection pour un poème un soleil

couchant

c’est totalement inconditionnel j’aime

autant ma fille lorsque je la sers dans

mes bras que lorsqu’elle est loin de moi

j’ai autant d’affection pour les êtres

chers à mon coeur qu’il soit mort ou

vivant et au delà de certains actes

malveillants

je sens bien au fond de moi que j’aime

encore malgré tout certaines personnes

de mon passé c’est non aliénant il n’y a

ni responsabilité ni culpabilité

je ne suis pas obligé d’aimer ça vient

ça s’exprime et je me sens libre en même

temps que cette affection s’exprime en

moins je ne sens pas de mouvement c’est

passif

je n’ai pas besoin de faire pour aimer

ni d’avoir juste d’être êtres vivants

être dans l’affection et cela de façon

complètement incontrôlable je peux

contrôler ce que je vais faire de cet

amour mais pas l’affection elle même je

ne peux ni leur ai freiné ni le dévier

je ne peux que le nier le cas chez les

to fait vivre ces infections est sain

sans attendre de retour

lorsque je ressens cette affection pour

un tableau ou hindous visage je n’attend

rien en retour

en conclusion l’affection ne peut en

aucun cas être une source de souffrance

contrairement à l’attachement

l’attachement passe par le lien à

l’autre

ce lien est sécurisé en plus le lien est

renforcée plus ils génèrent à mieux être

en moi c’est exclusif et ciblée que

quelques objets ou personnes peuvent me

permettre d’établir un lien qui me

sécurise qui me fait du bien

l’absence prolongée de l’autre ma

sécurisé il y à un réel besoin de

proximité pour assurer la sécurité de

l’attachement ce besoin de proximité

débouche sur le besoin même illusoire de

posséder mon objet d’attachement pour

être sûr de contrôler et d’assurer sa

proximité ce lien d’attachement

s’entretient

c’est très actif il passe par des

actions nécessaires comme en prendre

soin le réactiver le tester et même

c’est une possession un avoir

l’attachement répond à de nombreux

besoins comme la sécurité le besoin

d’appartenance de reconnaissance de

liens d’où découle de nombreuses

stratégies qui assure sa pérennité de la

qualité de l’attachement va découler

bon nombre d’émotions agréable ou non en

conclusion l’amour est un vrai équilibre

entre l’affection et l’attachement

l’affection et l’attachement s’exprimant

nous de façon très différente

l’affection est un élan qui vient du

plus profond de nous l’attachement est

plus un apprentissage une mémoire mais

toutes deux s’enracine en nous et la

naissance pour être franc c’est

impossible d’expliquer l’affection cela

fait partie de certaines notions comme

l’âme le temps qu’ils peuvent être

décrites ressenti mais qui ne peuvent

pas être expliquées c’est bien pour cela

que pour beaucoup de personnes en quête

de sens

l’amour est l’apanage du divin ce que

l’on peut

– en dire c’est que l’affection est inné

dès qu’il est en capacité de percevoir

le monde extérieur le foetus va bien

plus réagir positivement aux stimuli

maternelle qu’à tout autre

l’affection est inaltérée quoi qu’il

nous arrive dans la vie nous sommes

toujours capables d’aimer et si ce n’est

les êtres humains au moins les animaux

la sécurité de l’attachement elle est

bien moins éthérée et bien plus

biologique elle s’enracine en nous dès

la naissance

c’est une acquisition issu de la qualité

d attention apportée par nos cars giver

la plupart du temps par nos parents mais

ce n’est pas une obligation

on va parler de la qualité du lien

d’attachement ce lien d’attachement va

déterminer tout notre perception du

monde

c’est un apprentissage issus de notre

capacités adaptatives naturel pareil au

cordon ombilical qui lui apporte la vie

dans sa période foetale le bébé va être

liés à ces cars giver par un autre type

de corps dont le lien d’attachement par

lequel va circuler les premières

informations qui régiront toute sa vie

sociale

dès la naissance et pendant ces premiers

mois d’expérience alors que le petit

d’homme est intégralement dépendant de

ces quarts giver il va petit à petit à

force d’expériences enregistré en gras

mais dans son cerveau les règles

d’interactions sociales de base qui lui

permettront de s’adapter au monde dans

lequel il va vivre les psychologues

golby haynesworth ont déterminé dans les

années cinquante quatre types

d’attachement principe qu’il soit secure

ou non l’attachement est un élan naturel

il se fera toujours sauf que cet

attachement ne sera pas toujours source

de sécurité

l’attachement peut être aussi évitant

ambivalent ou d organiser ces types de

liens détermine notre vision du monde

notre vision des autres et donc non

comportement chez l’enfant le lien

secure permet aux petits d’hommes

d’avoir une base psychique stable et

sécurisé il se sent en paix cette base

de sécurité et rassurant elle permet à

l’enfant l’exploration de son monde et

la prise de risque mesurée

l’enfant qui a connu à l’attachement

évitant va plutôt se renfermer sur lui

même il évite les échanges et semble

plutôt indifférent au monde qui entoure

il est peu câlins et il a tendance à se

débrouiller tout seul lampy valant est

plus compliqué à cerner il est déroutant

il va appeler à l’aide puis repoussé

parfois violemment

il a de fortes angoisses tendue à la

proximité qu’au sentiment d’abandon la

colère est souvent son antidote à cette

angoisse puis le désorganiser qui est

peut-être le plus toxique des liens

puisque souvent dues à des maltraitances

physiques et psychologiques

l’enfant n’aura pas de schéma directeur

comportementale cohérent ces actions

seront contradictoires il sera parfois

en colère ou absents évitant ou

ambivalent reflétant le comportement

complètement aberrant de ces cars qui

leur vis-à-vis de ses propres besoins

chez l’adulte les apprentissages de

l’enfance vont se confirmer

si rien n’est venu les modifier comme un

nouveau trauma une thérapie l’enfant

secure deviendra nature autonome à

l’aise avec ses émotions qu’il arrive

facilement à conscientiser dans leur

intégralité

et sans les contrôler il sait écouter et

répondre à ses propres besoins

comme aux besoins des autres sans les

entendre comme des exigences et surtout

il sait aller chercher de l’aide

lorsqu’il se sent dépassée par les

événements dans matériel qu’émotionnel

contrairement aux trois autres types

d’attachement

l’adulte évitant est un solitaire

renfermé sur lui-même il sait qu’il ne

peut compter que sur lui et que les

autres sont plus accommodant voire

dangereux il sait répondre à ses besoins

propres

mais pas forcément ses besoins sociaux

il entend peu les besoins des autres il

ne s’est pas demandé de l’aide

puisqu’il sait qu’il est seul

l’ambivalence vit dans l’insécurité

permanente

ils cherchent la sécurité chez les

autres et sensible aux moindres stimuli

y passe pour hyper sensible mais c’est

plus une hyper vigilants puisque ce sont

surtout les stimuli angoissant qu’il va

percevoir

il a peur du rejet et de la solitude

mais il est incapable de se lier solide

il cherche surtout des liens fusionnels

bien qu’il appelle souvent au secours ce

n’est jamais envers les bonnes personnes

ce qui le met souvent bien plus mal

l’adulte désorganisée et plutôt

solitaire antisociale et créatif souvent

ils se considèrent comme une mauvaise

personne il est incapable de reconnaître

chez les autres la sécurité qui re cette

sécurité

l’insécurité il n’aime pas la proximité

c’est une personne en détresse coupé

d’elle même elle ne ressent pas ses

émotions ou celle des autres et donc ne

ressent absolument pas sa détresse ce

qu’il empêche totalement d’aller

chercher de l’aide

c’est principalement entre 0 et 18 mois

que se fait le lien d’attachement

dans ses premières interactions sociales

bien sûr le comportement des cars giver

n’est pas aussi délimiter aussi

stéréotypés

c’est donc un mélange des quatre types

de liens qui vont en fonction des

situations se présenter et s’enregistrer

en nous cet apprentissage va être notre

fondation sur laquelle va se construire

tout notre psyché si celle ci est solide

la construction sera harmonieuse si elle

est fragile ou incomplètes l’édifice

sera instable voire complètement

déséquilibré rendant notre vie tout

aussi instable et insécure

l’homme est un animal social

il est fait pour évoluer au sein de ces

sociétés pour être en relation avec son

monde

cela est tellement évident que même

larchitecture de son cerveau favorise la

relation et les chances de ses moyens

d’apprentissage à ces façons de

communiquer une grande partie de son

cerveau sert à échanger de l’information

demander de l’aide ou couple ici par

certains aspects l’homme est en tête de

l’évolution des espèces c’est parce

qu’il arrive à s’associer et a partagé

avec ses congénères le lien

d’attachement est un apprentissage issus

du fond des âges

il prépare le petit d’homme à la société

dans laquelle il va évoluer

quelle qu’elle soit son cerveau lui

permet de s’adapter à son milieu ainsi

en reprenant les quatre types

d’attachement on peut déterminer quatre

type d’adaptation soit l’enfant né dans

une société sécurisante et coopératives

où il va pouvoir compter sur les autres

soit cette société sera individualistes

ou art violente

on ne peut compter que sur soi soit

cette société sera explosive incertaine

et il va falloir s’accrocher

soit elle est carrément toxiques ou

fondamentalement il n’y a pas de place

pour l’enfant qui devra s’en méfier en

permanence sans écarter et vivre en

marge

cette adaptation va teintées toutes les

formes d’interactions sociales de soi

aux autres mais aussi de soi à soi même

au premier titre des interactions

sociales l’amour n’aura pas du tout le

même écho en fonction de la forme du

lien d’attachement à l’instar des

animaux on peut parler de l’empreinte du

lien d’attachement cet apprentissage

fait dès la naissance

wass imprimé en nous il s’agit de très

rapidement et très durablement assimilé

le type de société qui nous attend et

dans lequel nous allons évoluer

ainsi cette empreinte va modifier notre

cerveau dans sa structure favorisant

certaines réponses automatiques ou

détriment d’autres le rendant plus apte

à l’arrêt

si on sympathique de lutte ou fuite par

exemple ou au contraire plus apte à se

dissocier à rentrer dans sa bulle du bag

halldorsson c’est un peu comme si notre

cerveau prenez une teinte différente en

fonction du lien d’attachement et va

colorer toutes ces observations tant

intérieure qu’extérieure

sachant que cette marque de sécurité

n’aura pas les mêmes qualités

les mêmes aspects en fonction de

l’empreinte et autant pour insécure la

sécurité dans la bourse sera de la

présence de la proximité mais avec un

peu d espace elle peut être de la

distance pour un évitant ou de la

dépendance pour un ambivalents au dessus

les stratégies pour trouver de la

sécurité à ce niveau sont propres à

chacun en fonction de son lien

d’attachement

en conclusion cette empreinte du lien

d’attachement va totalement conditionné

notre recherche de sécurité dans le lien

d’amour et donc nos relations amoureuses

si nos besoins de sécurité et de

possession sont au clair et apaiser

notre attachement à l’hôte sera

relativement sera et sécu mais si notre

empreinte du lien d’attachement est

insécure nos besoins de sécurité et de

possession seront complètement perturbé

projetant sur l’attachement des

souffrances du passé avec des tentatives

de compensation complètement délétère à

la relation et malgré l’affection le

lien à l’autre peut devenir totalement

insécurisant le fait que l’attachement

soit exclusive peut déclencher une

volonté impérieuse de posséder l’autre

de l’enfermer avec beaucoup de jalousie

son absence peut être une torture

déclencher de la colère un besoin de

proximité peut générer du rejet de la

différence

ou au contraire une recherche de fusion

les actions pour nourrir le lien peuvent

devenir de vrais addiction l’autre

devient comme une drogue

l’expression des besoins deviennent des

exigences et génère de grandes

souffrances qui débouche sur des

stratégies de manipulation

en somme de relations amoureuses peuvent

devenir très compliqué toutes ces

complications s’exprime énormément dans

le lien d’amour et plus il y aura de

l’affection plus il y aura des problèmes

c’est bien pour cela que la sécurité à

ce niveau ne peut revenir que dans un

milieu thérapeutique

or des liens affectifs le travail du

thérapeute sera de retourner au niveau

de l’empreinte du lien d’attachement

pour générer de la sécurité pour

réformer le système souffrance que cette

époque a secure est révolue et que l’on

peut changer de mode de vision du monde

et des autres

mais ceci est une autre histoire je

dédie cette vidéo à ma fille cassandre

qui m’a enseigné l’amour inconditionnel

merci

shares